Critique de film

pub

Terreur des morts-vivants (La)

"Terror"
affiche du film

Au XVIIIe siècle, Mad Dolly est brûlée vive sur un bûcher pour sorcellerie. Dans son dernier souffle, elle lance une terrible malédiction sur son bourreau et ses descendants. Ils périront de manière atroce. Fin de la projection. Le réalisateur James Garrick prétend s'être inspiré de l'histoire de sa famille pour écrire son film. Dans l'assistance, personne ne le croit. Un jeu innocent, pour le prouver, réveille la sorcière. Le massacre commence

pub

Les critiques à propos de ce film

La terreur des morts-vivants - La sorcière nous a frappé aussi....
Par : Quentin Meignant
Tags : Sorcellerie

Nous sommes morts d’ENNUI ! Ce film est sans doute l’un des plus connus de Norman J. Warren, réalisateur à succès des 70’s Outre-Manche. Enthousiasmés par ce succès, nous avons voulu en savoir plus... Et nous en sortons fortement déçus ! Ce sont des oeuvres comme celle-là qui détruisent le cinéma du genre ! Le scénario en lui-même n’est certes pas mauvais mais souffre déjà de quelques imprécisions ou inepties. Par exemple, comment expliquer que les policiers, de même que les médias, ne s’intéressent pas trop aux meurtres ? Ou alors la police anglaise est de loin la plus mauvaise au monde ou alors il y a là un vide scénaristique abyssal ! Malgré cette énorme tare, ce scénario méritait beaucoup mieux que ce que l’on en a fait : l’idée de base n’est pas si mauvaise et si elle avait été mieux développée, nous aurions assisté à un modèle du genre.

Passons maintenant au côté complètement catastrophique du métrage : TOUT LE RESTE ! Le pire des défauts est à coup sûr la mise en scène. Nous sommes d’accord qu’un film de sorcière nécessite une certaine obscurité, mais de là à tourner dans le noir complet, il y a de la marge ! C’est pourtant ce qu’a décidé de faire Warren qui en remet encore une couche en nous proposant des scènes de meurtres sanguinolentes tout simplement infâmes ! Pas de cris, des plaies qui ne saignent que très peu, des armes qui carressent la peau au lieu de pénétrer dans la chair, nous en passons et des bien pires !

Et ce n’est pas tout ! Les acteurs, à la hauteur de la production nous gratifient de cris ridicules et d’un jeu affolant d’amateurisme ! Sarah Keller est de loin la reine de la médiocrité, au contraire de Carolyn Courage, qui porte bien son nom et qui se sauve de justesse de ce naufrage scénique... La scène finale nous mettra quand même un peu de baume au coeur en nous montrant que Warren a un minimum de talent. Cela nous rassure pour la suite car sa filmographie (Réveillon sanglant, Le zombie venu d’ailleurs, entre autres) est tout de même impressionnante ! A noter aussi que les gens qui ont traduit le titre du film en français ne l’avaient sans doute jamais vu car nous ne trouvons nulle trace de Morts-Vivants dans ce métrage !

Bref, notre déception s’étend jusqu’au titre ! A oublier, en espérant mieux pour les autres ! Sadomasochisme, quand tu nous tiens...

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



News liées

    Récentes critiques

    affiche du film
    Go Goa Gone
    2013
    affiche du film
    The Apostles
    2013
    affiche du film
    Miss Christina
    2013
    affiche du film
    Aux yeux des vivants
    2014
    affiche du film
    Vampyre Nation
    affiche du film
    The Machine
    2013
    affiche du film
    Les Aventures extraordinaires d'un apprenti détective
    2013
    affiche du film
    The Zero Theorem
    2013
    affiche du film
    Zombie TV
    2013
    affiche du film
    Albator, Corsaire de l'Espace
    2013

    Concours

    Sondage